Urgents besoins en équipement : la communauté entend l’appel de l’Institut

Le 15 janvier 2015 a eu lieu la première pelletée de terre du plus grand projet d’agrandissement de l’histoire de l’Institut de cardiologie. Deux ans et demi plus tard, la charpente, les murs et les fenêtres du nouvel édifice sont en place, ce qui signifie que l’Institut pourra bientôt profiter de 145 000 pieds carrés d’espace additionnel. D’ici au grand déménagement en avril 2018, la communauté met les bouchées doubles pour équiper les nouveaux locaux des appareils dont le personnel soignant aura besoin pour continuer de sauver des vies.

Les dons par téléphone, par la poste et en ligne se poursuivent, prouvant la vigueur de l’esprit philanthropique à Ottawa et dans la région. Lorsque les gens entendent parler des besoins en équipement de l’Institut, ils réagissent avec la générosité et le grand cœur typiques des gens d’ici.

Un homme en particulier, Jack Keyes, s’est démarqué par son souci de procurer aux médecins et aux infirmières de l’Institut l’équipement nécessaire pour traiter des milliers de patients chaque année. Jack, un résident de longue date de Gananoque, connaît l’Institut depuis que son frère Richard s’y est fait traiter. Reconnaissant pour les soins qu’a reçus Richard et touché par ce qu’il a vu à l’Institut, Jack a décidé qu’il achèterait un nouvel appareil par année pour l’établissement.

Uniquement en 2016-2017, l’Institut de cardiologie a reçu plus de 220 000 visites de patients. Jack sait à quel point les patients bénéficient de l’équipement et à quel point il est crucial d’équiper la nouvelle tour vouée aux soins cliniques. Cette année, il a fait un don incroyable de 100 000 $ pour acheter un appareil cœur-poumon portatif à l’Institut. Ces appareils essentiels au travail de l’établissement permettent de surveiller d’importants paramètres sanguins, dont la saturation en oxygène et le taux d’hémoglobine ainsi que la température du sang veineux et du sang artériel. Ces machines sont en quelque sorte les anges gardiens qui veillent sur les patients. Lorsqu’on demande à Jack ce qu’il cherche à accomplir par tant de générosité, il répond : « Je veux avant tout m’assurer que le nouvel édifice ait l’équipement nécessaire pour sauver le plus de vies possible. J’aimerais aussi que mes dons inspirent d’autres personnes à redonner à l’Institut. »

La fin des travaux approche, mais ce n’est pas la ligne d’arrivée. En fait, le vrai travail commencera après l’inauguration. Grâce à des donateurs comme Jack, l’Institut de cardiologie est sur la voie de la réussite. Cependant, il reste encore beaucoup à faire pour préparer l’ouverture de ce nouveau chapitre de notre histoire.

À quelques mois de l’inauguration, il y a beaucoup de fébrilité dans l’air, tant au sein du personnel que de la population. Devant des visionnaires aux dons transformateurs comme Jack, nous savons que nous pouvons compter sur l’appui solide de notre communauté.

« On gagne sa vie avec ce qui rapporte, mais on façonne sa vie par ce qu’on donne. »

– Winston Churchill

 

Laisser un commentaire